Kart-maX : charte de pilotage

Sportivité, respect et convivialité

Cette charte de pilotage est intégrée au règlement sportif, et comme pour le règlement sportif, elle devra être acceptée pour pouvoir participer aux GP. L’objectif étant de maintenir une bonne cohésion de groupe, et faciliter la compréhension des comportements à adopter en tant que participants Kart-maX

Amicalité, sur et hors piste

Rappelez vous, bien que nous aimons cultiver les notions de performance, de progression du groupe, de compétition… vous participez à un championnat de karting Loisirs.
Kart-maX est une très bonne école pour progresser, un très bon challenge pour se mesurer aux autres mais en aucun cas, une association telle que la nôtre vous permettra d’accéder à un volant de formule 1. Donc keep cool and have fun (gardez votre calme et amusez-vous).

Fair-play

Le fair-play, c’est savoir que vous participez à Kart-maX pour vous amuser. Nous pensons qu’il est plus important de rester potes avec les autres pilotes que de gagner une place. Être fair-play, c’est aussi reconnaître ses erreurs et, à défaut de pouvoir revenir en arrière, de présenter ses excuses et chercher à progresser. C’est aussi tolérer les erreurs des autres et aider les autres à progresser.

Protéger sa position

Protéger sa position, pratique qui consiste à rouler en milieu de piste, sans changer de trajectoire, ni fermer des portes, n’est pas interdite en karting. Toutefois, cette pratique n’est pas recommandée au sein de Kart-maX et surtout, ne devrait pas être systématique. Elle pourrait être tolérée en fin de manche, beaucoup moins en début de manche. En effet, en protégeant sa position, on créé de la frustration et de la tension chez les poursuivants plus rapides. Cela peut conduire à des dépassements au forceps, ce qui n’est pas non plus très fair play. En conséquence, un dépassement au forceps sur un pilote qui passe plusieurs tours à protéger sa position pourra être également toléré.

Changement de ligne

En karting, le changement de ligne qui consiste à changer de trajectoire en ligne droite ou en virage, hors procédure de dépassement ou évitement n’est autorisé qu’une seule fois. Autrement dit, après un changement de ligne, il n’est plus possible de revenir sur sa première trajectoire.

Cette pratique est réprimandée par un avertissement.

Tour de formation et de décélérations

Les tours de formation ou décélération ne se font pas à rythme de course, vous devez être entre 80 et 90 % de votre rythme de croisière en course. En effet, rouler trop lentement peut retarder l’organisation de la course, rouler trop vite peut vous conduire à faire un tête à queue ou une sortie de piste. Ce genre d’erreur dans ces tours peut conduire à un avertissement notamment en cas de comportement inadapté.

Dans le cas du tour de formation, ce tour permet la chauffe de vos pneus (mais il est interdit de zigzaguer), et également de prendre connaissance avec votre kart (testez la direction et les freins).

Pas de mauvais karts

Sauf sur panne mécanique, aucun kart ne sera sorti du parc de kart disponible durant le GP, du moment où les manches qualif sont terminées. Ceci afin de ne pas pénaliser ceux qui auront déjà couru sur ces karts plus lents. Nous réalisons un tirage au sort des karts à chaque manche ;donc pensez-y, la roue tourne, et la chance aussi.

L’homogénéité d’une flotte de kart, ça existe, mais c’est extrêmement difficile et rare à obtenir. Cela fait partie du jeu, il est donc demandé de rester discret sur vos constatations de différences entre karts, sauf si l’anomalie représente un danger pour les participants.

Les dépassements

Un dépassement ne doit pas impliquer de contact entre les pilotes et doit se réaliser dans la maîtrise de la vitesse et du positionnement du kart sur le circuit.

Le pilote dépassé ne peut plus ignorer le pilote dépassant à partir du moment où le pare-choc du pilote dépassant est au niveau des roues arrière du pilote dépassé. Dans ce cas, le pilote dépassé doit laisser de l’espace à minima pour ne pas se faire embarquer, et s’il est malin, soigner sa sortie pour tenter de croiser (dépassement en relance).

Un bon dépassement est réalisé lorsque le pilote a terminé sa procédure de dépassement avant l’entrée dans le virage suivant. Le dépassement peut également se faire au freinage, en entrée de virage, ou en sortie de virage en soignant sa relance, mais aussi dans le virage si le pilote qui précède commet une faute de trajectoire laissant assez de place pour passer.

Un dépassement s’effectue généralement à l’intérieur d’un virage. Il n’est pas interdit de dépasser par l’extérieur, mais ce genre de dépassement doit être effectué avec encore plus de vigilance. En effet, dans cette position à l’extérieur, le pilote dépassé ne peut voir le pilote dépassant, et cela peut occasionner des sorties de pistes si le dépassement n’est pas terminé avant la sortie de virage (moment où le pilote dépassé va logiquement élargir sa trajectoire).

Un mauvais dépassement est une manœuvre mal maîtrisée de tentative de dépassement. Cela se produit lorsque le dépassement est effectué de trop loin, ou trop tard, et peut conduire le pilote concurrent à la faute. Un mauvais dépassement est passible d’avertissement.

Un dépassement “au forceps” ou “au chausse pied” consiste à dépasser en forçant un peu la procédure de dépassement par manque de place. Le pilote qui dépasse exploite le peu de place laissée par le pilote qui est dépassé, sans le pousser, ni le pousser à la faute, ni couper un virage. Ce type de dépassement est effectué avec le bon timing, il ne vient pas de trop loin. Cette notion explique simplement le manque d’espace pour effectuer le dépassement.
Cette pratique n’est pas recommandée et doit être évitée ; toutefois, elle est tolérée sur de petites pistes, ou si le pilote à dépasser protège sa position depuis plusieurs tours.

Rendre sa place

En cas de faute de pilotage impliquant la sortie, le choc ou le tête à queue d’un autre pilote, si vous reconnaissez votre erreur, il vous est recommandé de céder votre position au pilote que vous avez heurté, et ceci quelque soit le nombre de positions que vous aurez à perdre.

Cette pratique n’est pas obligatoire, mais sachez qu’il s’agit là de vrai fair-play et que ceci contribue à maintenir la bonne ambiance et permettra certainement de résoudre le litige sur le champ.

En cas de faute avérée sur un pilote et si vous ne rendez pas la position, vous êtes susceptible de recevoir un avertissement.

Mésentente entre pilotes

Les membres du bureaux Kart-maX ne pouvant arbitrer tous les litiges, en cas d’incident sur la piste entre deux ou plusieurs pilotes, il est demandé de régler amicalement, entre vous, le malentendu et de se présenter des excuses si nécessaire. L’erreur est humaine et aucun de nous ne peut prétendre d’être à l’abri de toute faute. C’est pourquoi il est important de discuter pour progresser. En cas de répétition ou si le litige ne peut-être résolu amicalement entre pilotes concernés, le Bureau pourra décider de m’être un avertissement aux deux pilotes sauf si des faits probants permettent de statuer sur les responsabilités de chacun.

Pour s’assurer du bon déroulement des GP, un “Comité des sages” composé du bureau et de quelques membres de l’association a été mis en place. Il veillera aux bons comportements en course et au respect du règlement et de la charte.